La cystite : la diagnostiquer et la traiter

La cystite est une infection urinaire qui touche essentiellement les femmes. Réputée pour être bénigne, elle nécessite toutefois des soins médicaux sous peine d’engendrer des problèmes plus importants.

Comment la diagnostiquer ?

Une étude sérieuse suggère que plus d’une femme sur deux fera atteinte d’une cystite au cours de sa vie. Cette infection urinaire se caractérise par une envie constante d’uriner, de douleurs situées dans le bas du ventre, de sensations de brûlure pendant la miction qui reviennent souvent.

Les douleurs ressenties par les femmes qui en souffrent sont décrites comme étant gênantes et difficiles à supporter. La sensation de brûlure lors de la miction, en particulier, donne est vécue comme un supplice.

Les symptômes en sont facilement reconnaissables, même si dans certains cas, ils se limitent à une coloration trouble de l’urine. Les cas les plus graves incluent des saignements en fin des mictions ; mais ne comprennent ni fièvre ni douleurs abdominales ou lombaires.

Généralement, la cystite est bénigne. Toutefois, il peut arriver qu’elle entraîne des complications au niveau des reins. L’apparition de fièvre, de douleurs au niveau du dos, de nausées suivies de vomissements est révélatrice de pyélonéphrite. Cette surinfection est due à la remontée des germes dans l’urètre, attaquant ensuite les reins.

Comment traiter la cystite ?

Avant de traiter une cystite, il est indispensable de procéder à une identification des germes coupables de l’infection. Cela permettra de procéder rapidement à un traitement approprié. Il est important de savoir qu’un traitement inadapté peut altérer le rein de façon définitive. Des complications à appréhender particulièrement si la patiente souffre de diabète ou connait une diminution de l’efficacité de son système immunitaire.

Cette maladie est liée à l’anatomie féminine. La proximité des voies génitales avec l’anus et l’urètre favorise la contamination de la zone sensible qu’est l’urètre par des germes vaginaux et intestinaux. Cependant, son apparition peut également être liée à la production d’hormone et à la vie sexuelle. Pour traiter la cystite, les médecins prescrivent souvent des antibiotiques pour soulager les symptômes qui sont souvent mal vécus. Il existe également des méthodes douces qui aident les femmes à faire face aux douleurs ressenties.

Cependant, il est formellement interdit de prendre des médicaments autres que le paracétamol et les antidouleurs sans un avis médical au préalable. L’automédication est déconseillée dans le traitement des infections urinaires, car la prise de médicaments inadaptés est une cause de complications dans la majorité des cas.

Remèdes naturels pour traiter les cystites

Les remèdes suivants sont du type ‘remède de grand-mère’ n’ont donc pas de fondement scientifique, ils ne sont donc pas recommandés d’un point de vue médical.

Il est préférable de suivre les instructions de votre médecin et de consulter votre médecin pour savoir si vous devez en prendre un comme traitement adjuvant ou comme complément à votre régime alimentaire.

Myrtilles

Le jus de canneberge est un excellent complément au traitement des infections urinaires de divers types. Parmi ses nombreux avantages, on peut souligner qu’elle empêche les bactéries de se loger dans la vessie et l’urètre et de proliférer.

Eau au citron

On dit que si vous buvez chaque jour, à jeun, un verre d’eau avec du citron, vous pouvez prévenir la cystite ou réduire son inconfort. Bien que son goût ne soit pas très agréable, c’est un remède très recommandé dans la sphère populaire. Les antioxydants et la vitamine C du citron contribueraient à la santé du système rénal et empêcheraient les bactéries qui causent cette infection de survivre dans les parois de l’urètre.

Le citron est considéré comme un antiseptique et un antibactérien naturel en raison de son acidité. C’est pourquoi il est considéré comme un allié dans la lutte contre les cystites et les infections du système excréteur.

Feuilles de bouleau

Le bouleau est un arbre, dont les feuilles contiennent des propriétés antibactériennes qui seraient très pratiques pour le traitement des infections urinaires, comme la cystite. Boire une infusion de feuilles de bouleau aiderait à expulser les agents envahissants par l’urine, car il s’agit d’un diurétique naturel.

L’eau d’orge

L’eau d’orge fait partie de l’alimentation dans de nombreux pays et n’est pas seulement utilisée pour la production de bière. Ses avantages les plus remarquables proviennent de son principal ingrédient : une céréale riche en antioxydants, en fibres et en acides aminés essentiels. En plus de faire baisser le taux de sucre dans le sang, l’orge aiderait à expulser les liquides du corps et à nettoyer les voies urinaires.

Les radis

On pense que les radis sont des antibiotiques naturels. Cela signifie que les manger (crus) aide à combattre l’infection. Ils sont également des diurétiques et facilitent donc l’expulsion des envahisseurs par l’urine, les empêchant ainsi de rester dans les voies urinaires.