Santé des Animaux

Les maladies des lapins

lapin

Les maladies qui atteignent les lapins ont nombreux. Il en existe de plusieurs types.

Les maladies parasitaires

La coccidiose
Elle se manifeste sous deux formes. Hépatique causant un fléchissement de la croissance, et une cytolyse hépatique.Et intestinale qui elle cause une perte de poids et de sous-consommation. L’apparition de lésions en « papier mâché » sur les parois intestinales. Des cas de diarrhée, de déshydratation, et même de mortalité peuvent se présenter pour les espèces les plus touchées.

La galle des oreilles
Débutant par des symptômes mineurs comme le grattement fréquent de la tête. Des cires des oreilles peuvent être perçues. Puis plus tard des torticolis et des spasmes de muscles oculaires. Une surinfection bactérienne due au saignement fréquent des oreilles est possible et il se peut même que l’animal en meure.

Strongyloses
Beaucoup plus courant en élevage fermier qu’en élevage rationnel, ses principaux symptômes sont l’anémie, l’amaigrissement et des diarrhées modérées.

 Toutes les maladies parasitaires qui atteignent les lapins sont traitables sur prescription vétérinaire et peuvent même être prévenues.

Les maladies virales

La myxomatose
Très contagieuse elle revêt des formes atypiques de plus en plus difficiles à déceler. Les trois formes les plus courantes sont la forme classique aigüe, la forme classique nodulaire et la forme boutons rouges.

La maladie hémorragique virale du lapin : V.H.D.
Elles touchent particulièrement les lapins adultes et préadultes. Et se présente sous forme de difficultés respiratoires, d’immobilité de l’animal dans un coin de la cage, l’hypothermie…

Il n’existe aucun traitement possibles pour les maladies virales par contre il y a des vaccins.

Les maladies bactériennes

La pasteurellose ou coryza
Très courante chez le lapin elle est une des causes les plus fréquentes de mortalité. Les principaux symptômes sont : des éternuements fréquents, suivi d’un écoulement nasal, un écoulement des yeux peuvent être perçus pour les cas les plus graves. Des difficultés respiratoires ainsi que diverses lésions.

La colibacillose
Beaucoup plus difficile à diagnostiquer ainsi qu’à traiter, son principal symptôme est la diarrhée qui varie selon le sexe et l’âge du lapin.

Staphylococcie
Elle se présente sous une expression aigüe ou chronique, amaigrissement des jeunes femelles, fréquences élevées de maux de pattes, mortalité anormale au nid… À noter que les maladies bactériennes se traitent sur prescription du vétérinaire et peuvent aussi être prévenues.

Les principales préventions qui sont de rigueur pour toutes les sortes de maladies sont avant tout de garder les cages propres et de les nettoyer régulièrement. Il faut aussi isoler les sujets infectés.