Santé de l'Homme

Attention aux nodules

mains

L’apparition soudaine de nodules déstabilise. Pourtant, elles sont bénignes la plupart du temps. Dans quel cas doit-on s’inquiéter de leur apparition ? Et comment savoir si elles représentent un éventuel danger pour la santé ?

Comment reconnaître un nodule ?

Contrairement au kyste qui est une boule de liquide dont on peut retirer le contenu, le nodule est une sorte de boule de tissu à l’état solide. Le nodule peut faire son apparition sur toutes les zones du corps. Il est fréquent d’en trouver sur un sein, un rein, un poumon, sous la thyroïde et sur la peau. Lorsqu’il est de nature maligne, il s’agit d’une cellule du corps qui s’est développée de manière anarchique, et qui s’est par la suite propagée. À ce niveau, les cellules devenues cancéreuses s’accrochent entre elles, et mutent en tumeur pour finir par devenir une boule.
Le nodule bénin, quant à lui, connaît une formation similaire. Mais contrairement au nodule malin, les cellules demeurent saines ne continuent pas de proliférer.

Comment repérer un nodule ?

Ces petites boules sont généralement invisibles à l’œil nu. Il est donc impossible de détecter leur apparition sans l’aide d’un médecin. Le plus souvent, leur présence est constatée lors d’un examen destiné à détecter d’autres problèmes dans l’organisme. Cela se produit couramment lors d’une palpation au niveau du buste et lors d’une mammographie, d’une échographie, d’un scanner, ou de tout autre examen d’imagerie subit par le patient.

Comment découvrir leur nature ?

La plupart du temps, les nodules détectés sont tous d’origine bénigne. En effet, il ne s’agit de nodules cancéreux que dans moins de 1% des cas examinés. Dans un premier temps, la localisation, la consistance et l’évolution de la boule de tissu permettent au médecin de vérifier sa nature.
Cependant, il est nécessaire de procéder à un examen plus approfondi pour savoir réellement si elle est inoffensive. Une échographie suivie d’une cytoponction constitue la démarche habituelle pour ce type d’examen. Grâce à une fine aiguille, ces petites tumeurs peuvent facilement être ponctionnées. Son contenu sera par la suite étudié à l’aide d’un microscope.

Comment savoir s’il est nécessaire de les faire enlever ?

Il est rare qu’un médecin fasse enlever un nodule sans une première ponction. Les tumeurs bénignes ne font généralement pas l’objet d’un retrait, sauf si elles représentent une gêne ou ont un volume trop conséquent. Cela peut par exemple être le cas pour une tumeur placée sous la glande thyroïde qui empêche la déglutition, et donner un aspect peu flatteur au patient.